Great Rock signé Vulcain de Vandel débute victorieusement

on 06 février 2019

Vincennes - Prix de Vibraye : Great Rock met à l'honneur la production de son père Vulcain de Vandel.

La jeune génération était en piste pour ce deuxième rendez-vous du programme. Le favori de la presse, Golfe Juan, n'a pas pris le départ après ne pas avoir satisfait le règlement concernant les vaccins. Dès lors, difficile d'établir une préférence pour les parieurs et la course aurait pu être remportée par la plus grosse cote au départ ! L'animateur Great One a longtemps fait figure de lauréat mais c'était sans compter sur la bonne fin de course du seul inédit de l'épreuve, Great Rock.

Entraîné et drivé par Dominik Locqueneux, ce fils de Vulcain de Vandel qui défend la casaque de l’écurie des Charmes débute donc victorieusement sur l'hippodrome de Vincennes. Une belle promesse pour l’avenir. Gemini Jiel termine deuxième plaisamment tandis que la bonne note de l'épreuve est à mettre au crédit de Gold Gédé, mené habilement par Eric Raffin, pour s'octroyer la troisième place.

Débuter victorieusement à Vincennes au début de son année de 3 ans n'a rien de commun. Un futur lauréat de Prix d'Amérique, Abo Volo, y était parvenu le 11 février 1991. Great Rock l'a imité, à la plus grande joie de Dominik Locqueneux : “J'aime beaucoup ce joli poulain. J'étais assez confiant, d'autant qu'il avait effectué un bon heat, même si je manque un peu de repères avec les poulains. Son père, Vulcain de Vandel, a toujours eu un sacré mental. Il a tout pour devenir un super étalon.” Seulement le cinquième produit du fils de Jag de Bellouet à se produire en compétition, Great Rock lui a offert un premier succès retentissant.