Après avoir remporté son premier Quinté+ en tant qu'entraîneur le 3 décembre dernier avec Domingo d'Ela, Jean-Philippe Borodajko a remis le couvert avec son élève ce vendredi. Le fils d'Opium enregistre une quatrième victoire de rang, la troisième à Vincennes.

Cheval souffreteux, Domingo d'Ela participait seulement à sa 27ème course à l'âge de 7 ans. Pour son premier essai sur les 2100m. grande piste départ à l'autostart sur la cendrée parisienne, l'élève de Jean-Philippe Borodajko a uborodajkone nouvelle fois prouvé qu'il évoluait encore en retard de gains. Même si son mentor l'estime plus performant sur les parcours de tenue, le fils d'Opium s'est imposé sans coup férir, le tout à la manière des forts. "Je l'avais muni d'un enrênement automatique pour la première fois aujourd'hui. Je l'ai beaucoup enrêné en partant derrière la voiture pour assurer le coup. Ensuite, il s'est détendu et j'ai pu le désenrêné. C'est un cheval assez complet. Une fois en tête, nous étions à l'aise et tout sait bien passé. Avant, je ne courrais presque pas les Quintés, j'avais des chevaux pour les groupes. Gagner un Quinté, c'est bien aussi", déclarait tout sourire Jean-Philippe Borodajko sur Equidia. Rappelons que l'entraîneur installé au Haras de la Barre dans le Calvados a entraîné en début de carrière le champion Offshore Dream. Ensemble, ils avaient remporté deux groupes 2 en 2005 (le Prix Paul Karle et le Prix Kalmia). La belle note de cette course événement est à mettre à l'actif d'Eminent d'Orgères.

UN METRONOME PIEDS NUSdomingo dela

Les performances de Domingo d'Ela déferré des quatre pieds sont remarquables. En huit essais dans cette configuration, ce hongre de 7 ans a triomphé à 7 reprises et compte une disqualification. Encore mieux, corde à gauche, il n'a jamais connu la défaite en quatre tentatives.

D'OU VIENT-IL ?

Domingo d'Ela est issu de l'élevage de son propriétaire, Eric Pierre à FORMIGNY (14).

 

 

­