PONCHATEAU, PRIX TOM KAZAK

Récent deuxième à Vincennes, Hermes Angel (Repeat Love) a confirmé ses débuts prometteurs et signé le premier succès de sa carrière. Le pensionnaire de Jean-Philippe Monclin a de l'avenir.

"C'est un bon poulain mais pas pour tout de suite." Les propos sont signés Jean-Philippe Monjeanphilippemonclinclin, le 2 juillet 2019 à Meslay-du-Maine. Ce jour-là, le professionnel angevin réalisait un joli quatre sur quatre lors des qualifications mayennaises et signait le meilleur chrono de la matinée avec Hope On Victory (1'17''3), future semi-classique. Hermes Angel, harmonieux poulain alezan, se trouvait également dans ce quatuor. Sept mois plus tard, le fils de Repeat Love a confirmé les propos de son entraîneur le jour de sa qualification. Deuxième le 5 février à Vincennes lors de ses débuts derrière le prometteur Houko Sport, Hermes Angel n'a pas tremblé pour ouvrir son palmarès, avec la manière, ce lundi à Pontchâteau. Facilement placé en tête par son partenaire, le poulain de 3 ans n'a jamais véritablement été inquiété. "C'est très bien. Je n'avais pas trop décidé d'aller devant mais avec l'état de la piste, c'est plus facile d'être en tête, a confié Jean-Philippe Monclin au micro d'Equidia. C'est un bon cheval, très sérieux. Il n'a pas véritablement de défaut pour le moment. Il a toujours travaillé comme un cheval complet." Estimé par son entourage, Hermes Angel a tous les atouts pour gravir les échelons avec style.

D'ou vient-il ?

Élevé par Olivier Desmontils, Hermes Angel est le deuxième produit de Vaga (13 360 €), une fille de la semi-classique Ha Rosea (252 094 €) qui a également produit Bertoni (122 540 €).

Driver : J. P. Monclin - Entraîneur : J. P. Monclin

Propriétaire : E. Chauvigny Global Equine

 

 

­